Quel style de management adopter ?

En fait, c’est à chaque entreprise, plus précisément à chaque chef d’entreprise, de décider du type de management qu’il va adopter pour son entreprise. Tout dépend de sa propre personnalité d’abord, de ses propres valeurs qu’il veut transmettre, de la culture qu’il veut implanter au sein de son entreprise, de ses objectifs, etc.

A chaque entreprise son modèle de management

Le style de management peut dépendre aussi du secteur d’activités d’une entreprise. Dans tous les cas, ce style diffère d’une entreprise à une autre. Le manager seul décide de ce qui est bon pour son entreprise mais il peut aussi l’améliorer ou le changer au fil du temps, selon la façon dont ses subordonnés réagissent, leur rendement, les résultats, l’atteinte ou non des objectifs, etc. On peut donc citer 5 types de management dits traditionnels parmi lesquels un entrepreneur peut s’inspirer pour son entreprise. D’abord, le management paternaliste, puis le management participatif, le management persuasif, ensuite le management délégatif et enfin, le management autoritaire. On ne peut pas dire que l’un ou l’autre de ces modèles soit meilleur. Ils ont tous leurs avantages mais aussi leurs points faibles si le manager ne reste pas vigilant.

En comprendre les caractéristiques

Dans le management paternaliste, la bienveillance du manager va l’amener à tout faire pour que les conditions de travail de ses subordonnés soient les meilleurs possibles. En management participatif, les employés ont le droit à la parole quant aux décisions et à l’organisation du travail. Le style persuasif implique que le manager tient compte de l’avis de ses employés, tout en portant la responsabilité de toutes les décisions. Dans le modèle délégatif, une partie des responsabilités est laissée aux salariés et en management autoritaire, le manager décide de tout sans rien demander à qui que ce soit.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *