Entreprendre en Espagne : nos conseils

Depuis quelques années, l’Espagne attire de nombreux entrepreneurs français. Il faut dire que c’est un pays avec de nombreux atouts économiques qui offrent d’excellentes opportunités d’affaires pour les résidents français. Si vous aussi vous souhaitez entreprendre dans ce pays, il y a quelques informations à connaitre pour optimiser la mise en œuvre de votre business.

Dans quel secteur entreprendre ?

Avant de se lancer dans un business en Espagne, il faut connaitre les secteurs porteurs et idéals pour les investisseurs français. En effet, même si le pays offre de nombreuses opportunités, ce ne sont pas toutes les activités qui peuvent marcher pour les entrepreneurs français. Pour vous donner une idée, le secteur du tourisme est très florissant et peut vous porter loin dans ce pays. C’est l’un des secteurs clés de l’économie du pays. Entreprendre dans le tourisme vous permet également d’exploiter les ressources qu’offre l’Espagne : ses montagnes, son climat agréable, ses bordures de mer, ses villes historiques, etc. Parallèlement, il y a les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration qui marchent bien dans le pays. Le tourisme favorise ces deux secteurs. Il faut aussi noter que c’est aussi la tradition de la population espagnole qui booste ces secteurs. Les Espagnols aiment faire des activités sociales et en famille en dehors de chez eux.
Récemment, on a également vu que de plus en plus de startups se sont installées dans le pays. Certains de ces jeunes pousses sont de véritables moteurs de développement dans le domaine de la technologie. Si vous avez de bonnes idées, l’Espagne a d’excellents incubateurs, mais aussi des universités et une base éducative qui font partie des meilleures en Europe.
Enfin, le secteur du service en général est très porteur dans le pays. Il est possible d’analyser un marché précis en ce sens pour réussir son projet d’entrepreneuriat.

Le choix de la forme juridique de l’entreprise

Une fois que vous avez trouvé dans quel secteur entreprendre en Espagne et dans quelle activité vous lancer, vous devez vous renseigner sur la forme juridique parfaite pour votre entreprise. Il est recommandé d’être un travailleur autonome dans un premier temps pour lancer ses activités en Espagne. On l’appelle également autonomo dans le pays. C’est une forme juridique qui s’apparente à une entreprise individuelle en France. Vous devez vous inscrire à ce statut au niveau du Trésor public espagnol. Vous pourrez alors émettre des factures en bonne et due forme. Vous devez aussi vous acquitter d’une charge sociale fixe et de l’impôt sur vos revenus qui sera défalqué sur les bénéfices dégagés par votre société. Tout comme le régime d’entreprise individuelle en France, les démarches administratives pour avoir le statut d’autonomo sont simples.
Si vous souhaitez avoir un statut juridique équivalent à la SARL française, choisissez la forme juridique SL ou société à responsabilité limitée en Espagne. Contrairement à l’autonomo, les procédures administratives sont plus complexes avec ce statut. Ils peuvent durer plusieurs semaines, voire des mois. Toutefois, le capital demandé pour monter ce type d’entreprise est assez bas puisqu’il est de 3 000 euros minimum. Vous aurez de ce fait, à réaliser des activités limitées selon le capital injecté initialement. Pour ce qui est des bénéfices, ils seront soumis au régime d’imposition sur les sociétés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *